VDP des Coteaux de l’Ardèche Qué sa quo ! 2012 – Domaine Salel-Renaud à Faugères

Robe : jaune vif, brillant avec des reflets vert pâle.
Nez : délicat et raffiné, il s’ouvre sur des notes de pain grillé avent de livrer de beaux arômes floraux et finement vanillés.
Bouche : la matière est douce et très gourmande mais l’équilibre reste assez aérien, la finale est marquée par une fine amertume et un sillage aromatique légèrement réglissé.
En règle générale, les viogniers sudistes ne me font pas vibrer…flatteurs au nez mais sans beaucoup de répondant en bouche. Avec cette cuvée, le déséquilibre est moins criant : l’aromatique est plus subtile et plus nuancée et la matière plus solidement tenue. Ce n’est pas encore l’extase mais une honnête sensation de plaisir !


Meursault 1°Cru Charmes 2006 – Domaine Buisson-Charles à Meursault

CIMG4830

Robe : jaune vif avec des éclats argentés.
Nez : très classique à l’ouverture avec des notes de brioche au citron, de beurre et de craie humide, l’olfaction gagne en complexité et en raffinement après oxygénation. Le deuxième nez est splendide avec une farandole d’arômes de fleurs et de fruits…
Bouche : une acidité mûre et vibrante tient avec beaucoup d’énergie une matière puissante et riche qui se tâte avec volupté, la finale est très longue avec une touche très minérale sur la pierre à feu.
J’ai comme l’impression que ce « Charmes » est à point : une énergie incroyable, un équilibre magistral et un développement aromatique d’une richesse inouïe.
Un vin envoutant…très grand !


Pinot blanc La Fontaine aux Enfants 2012 – Domaine Kreydenweiss à Andlau

 

DSC_0921

Robe : jaune clair avec beaucoup d’éclats.
Nez : évolutif et très complexe, on y décèle des notes de fruits jaunes (abricot, mirabelle), une touche exotique et un beau fond minéral.
Bouche : la matière est suave et bien glissante avec une acidité souple et bien mûre, il y a du volume et une certaine générosité mais la finale révèle une salinité pénétrante et longue.
Alliant un côté très voluptueux et une belle structure minérale ce pinot blanc récolté sur une parcelle granitique au sommet du Kastelberg me fait penser à bien des égards à un Pouilly Vinzelles des frères Bret…un vin gourmand et sapide qui se boit presque tout seul. Superbe !


Cahors Mas del Périé-La Roque 2010 – Fabien Jouves à Trespoux

DSC_0806

Robe : noire dense, presque opaque.
Nez : complexe et envoutant il développe des arômes de prune bien mûre, de réglisse, de cendre avec une petite touche florale.
Bouche : une chair voluptueuse, ample, confortable assise sur une ossature tannique élégante et très soyeuse, la finale est longuement aromatique et délicatement acidulée.
Cette cuvée de Cahors 100% malbec qui a été élevée en barriques (50%) et en cuves (50%) est un pur bonheur : un vin dense, suave et déjà très abouti…superbe ! Offerte par le grand Claude cette bouteille m’a donné une furieuse envie d’aller me promener dans le sud-ouest…Merci !

DSC_0902

Le Branluft de Mittelbergheim, fin octobre